Un nouveau biomarqueur pour les céphalées post-traumatiques a été étudié

Les potentiels évoqués visuels (PEV) se montrent prometteurs comme un moyen d’identifier les jeunes qui présentent un risque élevé de céphalées post-traumatiques (CPT) prolongées après une commotion cérébrale, selon les données préliminaires présentées lors de la conférence virtuelle de l’AHS 2021.

Jusqu’à 1 jeune sur 5 aux États-Unis déclare avoir été diagnostiqué avec au moins une commotion cérébrale. Environ 80 % présentent des céphalées après une commotion, 25 % signalant des céphalées qui persistent pendant 1 mois ou plus.