Récepteur nucléaire 4A2 : une cible thérapeutique potentielle dans le traitement du glioblastome

À retenir

  • L’inhibition du récepteur nucléaire orphelin 4A2 (nuclear receptor 4A2, NR4A2) entrave la croissance, la mort cellulaire et la migration/invasion des cellules de glioblastome (GBM) sur des lignées cellulaires dérivées de l’homme, des lignées cellulaires établies et dans des xénogreffes de modèles murins, indiquant son rôle pro-oncogène et révélant son potentiel en tant que cible thérapeutique.

Pourquoi est-ce important

    Il est urgent de développer de nouveaux traitements pour le GBM au vu du faible taux de survie auquel il est associé, à savoir trois ans. Les antagonistes de NR4A2 sont de nouveaux agents thérapeutiques potentiellement prometteurs pour les personnes ayant un GBM exprimant ce récepteur.