Observation de lésions neuroaxonales précoces dans la névrite optique en phase aiguë chez l’enfant

À retenir

  • L’amincissement de la couche plexiforme interne des cellules ganglionnaires (CPICG) pourrait être un marqueur de lésions neuroaxonales précoces chez les enfants atteints de névrite optique (NO).

Pourquoi est-ce important

    De nombreuses études ont recours à la tomographie à cohérence optique (TCO) pour observer l’amincissement de la CPICG et de la couche des fibres nerveuses rétiniennes (CFNR) chez des adultes à la suite d’une poussée de NO. Peu d’études ayant eu recours à la TCO dans le cadre de cohortes pédiatriques, cette étude visait à tester l’utilisation de cette technique dans le cadre de l’évaluation des modifications de la structure rétinienne sur une cohorte de patients pédiatriques présentant une NO.