Imagerie de perfusion pour identifier les victimes d’un AVC aigu avec noyau ischémique important, candidats optimaux pour une thrombectomie mécanique

À retenir

  • La thrombectomie mécanique a amélioré les résultats cliniques chez les patients présentant une plus grande pénombre ischémique (rapport hypoperfusion/noyau > 1,2) dans un AVC ischémique aigu avec occlusion des gros vaisseaux (OGV) et noyau ischémique important (> 50 ml). Les résultats se sont également améliorés avec une thrombectomie mécanique chez les patients présentant un noyau ischémique ≥ 70 ml plus un rapport hypoperfusion/volume du noyau critique ≥ 1,8.

Pourquoi est-ce important

  • Traditionnellement, une thrombectomie mécanique n’était pas recommandée chez les patients victimes d’un AVC aigu avec OGV et un noyau ischémique important (c’est-à-dire un grand volume de tissu cérébral endommagé irréversiblement). Ces patients étaient sous-représentés dans les essais pivots en raison de la forte probabilité de résultats défavorables malgré l’intervention.

  • Des études observationnelles et des analyses de sous-groupes ont suggéré que la taille et la persistance de la pénombre pouvaient influencer les bénéfices fonctionnels après une thrombectomie mécanique chez les patients victimes d’un AVC aigu avec un noyau ischémique important.

  • L’imagerie de perfusion peut être utilisée pour calculer un rapport hypoperfusion/volume central critique, qui pourrait aider à stratifier les patients victimes d’un AVC avec un noyau ischémique important en fonction de la taille de la pénombre. Il est possible que les patients présentant un noyau ischémique important, mais une pénombre persistante importante, puissent bénéficier d’une thrombectomie mécanique.