L’activité physique et la qualité de vie liées à l’épilepsie

Selon les chercheurs, la promotion d’un mode de vie actif chez les personnes épileptiques pourrait être un moyen d’améliorer la qualité de vie (QdV).

Des spécialistes du Southwestern Medical Center à l’University of Texas, de Dallas au Texas (États-Unis), ont entrepris d’évaluer l’effet du niveau d’activité physique sur la QdV liée à la santé des personnes épileptiques.

Ils ont observé que les personnes épileptiques ne pratiquaient souvent pas d’activité physique régulière, en raison des risques, de la surprotection et de l’ignorance des bienfaits potentiels de l’exercice. Pour enquêter, les chercheurs ont mené une étude d’observation prospective de 200 patients sur une période de 12 mois.