La mauvaise compréhension de la mort subite inexpliquée en épilepsie en Ouganda peut contribuer à la mortalité

À retenir

  • La méconnaissance de la mort subite inexpliquée en épilepsie (MSIE) par les soignants en Ouganda contribue à une mortalité supérieure et à des évolutions plus défavorables pour les personnes atteintes d’épilepsie.

Pourquoi est-ce important

    En Afrique subsaharienne, la mortalité des personnes atteintes d’épilepsie est six fois plus élevée que celle de la population générale, la MSIE en étant la cause principale. Dans des pays comme l’Ouganda, la compréhension de la maladie et l’observance du traitement sont faibles. L’évaluation des raisons de cette situation peut aider à améliorer le devenir des patients.