Prédiction de la sclérose en plaques chez les patients sans bandes oligoclonales : chaînes légères libres kappa

À retenir

  • En comparaison avec l’utilisation des bandes oligoclonales (BOC) dans la prédiction de la probabilité d’un diagnostic de sclérose en plaques (SEP), la valeur de l’indice kappa pourrait être un marqueur plus sensible de la synthèse d’IgG intrathécale.

Pourquoi est-ce important

  • Les chaînes légères libres kappa (CLL kappa) dans le liquide céphalorachidien (LCR) pourraient être un marqueur plus sensible de la synthèse d’IgG intrathécale que les bandes oligoclonales (BOC), et pourraient contribuer à l’identification des patients sans BOC ayant une forte probabilité de diagnostic de SEP.

  • Ces techniques pourraient permettre d’améliorer les performances diagnostiques de l’indice kappa, ainsi que de mieux définir le rôle de l’indice lambda.