Prédire le développement et l’évolution de la SEP

Un suivi à 30 ans des patients souffrant de syndromes cliniquement isolés (SCI, clinically isolated syndromes) a identifié des facteurs de base significatifs associés au développement de la SEP avec un handicap significatif.

Lors du congrès de l’ECTRIMS, le Dr Karen Chung, de l’Institut de neurologie du Collège Universitaire de Londres (University College London Institute of neurology), Royaume-Uni, a présenté une mise à jour sur le suivi de la première cohorte SCI londonienne.

Ces patients ont subi une évaluation par IRM à l’inclusion, à 1 an et à 5 ans. À 30 ans, ils ont de nouveau été classés comme atteints de SCI ou de SEP. Les patients atteints de SEP ont été scindés en deux groupes en fonction du score de l’évaluation EDSS (Expanded Disability Status Scale) (au-dessus ou en dessous de 3,5).