Femmes enceintes atteintes d’épilepsie : l’accès aux services de soutien est « loin d’être optimal »

Une étude reliant des groupes de données recueillies de façon routinière a identifié une mauvaise observance au traitement et un accès sous-optimal aux services de soutien et de recommandations pour les femmes enceintes atteintes d’épilepsie.

Le Dr Amber Askarieh de l’Institut des sciences neurologiques (Institute of Neurological Sciences) de Glasgow, au Royaume-Uni, a présenté les résultats, mentionnant qu’une récente enquête confidentielle menée au Royaume-Uni sur les décès liés à l’épilepsie chez les femmes pendant la grossesse entre 2016 et 2019 a conclu qu’il devrait exister une approche bien définie pour l’orientation précoce des femmes enceintes atteintes d’épilepsie afin d’optimiser l’utilisation des médicaments antiépileptiques (MAE) et le contrôle des crises.