Rapport de l’indice de distribution des globules rouges sur les plaquettes : un biomarqueur pronostique dans le glioblastome ?

À retenir

  • La survie globale (SG) s’est améliorée de manière significative chez les patients avec un rapport d’indice de distribution des globules rouges (IDR) sur les plaquettes (Red blood cell distribution width-to-Platelet Ratio, RPR) avant l’intervention chirurgicale < 0,05. Le RPR est déterminé dans les valeurs biologiques de routine et constitue un biomarqueur pronostique personnalisé envisageable dans le glioblastome (GBM).

Pourquoi est-ce important

  • Le pronostic du GBM nouvellement diagnostiqué reste mauvais malgré une activité significative dans le domaine. Il est essentiel de mettre en place des outils permettant de faire coïncider les stratégies de prise en charge les plus adaptées au patient en fonction du bénéfice clinique attendu.

  • L’IDR et le RPR sont systématiquement relevés dans les analyses sanguines de laboratoire préchirurgicales, dans le contexte d’un GBM, et sont des indicateurs pronostiques connus dans plusieurs maladies. Contrairement aux marqueurs inflammatoires classiques, tels que la protéine C réactive ou la numération des globules blancs, ces mesures peuvent être plus précises et plus robustes pour les médicaments (p. ex., glucocorticoïdes) et affections (p. ex., infection aiguë) transitoires.

  • Le RPR préopératoire pourrait être associé aux résultats de survie chez les patients atteints d’un GBM.