Différences régionales au niveau des métabolites cérébraux chez les patients atteints d’anorexie mentale

À retenir

  • Il existe des différences significatives dans les ratios de métabolites cérébraux dans des régions cérébrales spécifiques des personnes souffrant ou non d’anorexie mentale. Les patients souffrant d’anorexie présentent un rapport choline-créatine (Cho/Cr) accru et une diminution des macromolécules-créatine (MM09/Cr), de l’aspartate de N-acétyl-aspartate-créatine (NAA/Cr) et du rapport myo-inositol/créatine (mI/Cr) dans plusieurs régions clés du cerveau.

Pourquoi est-ce important

  • L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire caractérisé par une privation stricte, volontaire et souvent prolongée de nourriture. L’anorexie est associée à un risque d’insuffisance cardiaque, d’ostéoporose, d’infertilité et de dépression, et son taux de mortalité est de 10 %.

  • Il a été démontré que des changements spécifiques dans certaines régions existent dans le cerveau des personnes anorexiques, notamment en ce qui concerne le volume de la matière grise et de la matière blanche. L’anorexie a été associée à des changements métaboliques, mais les études menées à ce jour ont donné des résultats contradictoires.

  • Un examen des changements métaboliques par régions spécifiques du cerveau est justifié et peut clarifier les résultats précédents.