Lien entre SARS-CoV-2 et myopathie à médiation immunitaire

À retenir

  • Les personnes décédées d’une forme sévère de la maladie à coronavirus de 2019 (COVID-19) présentaient une myosite légère à sévère. L’inflammation des muscles squelettiques était plus prononcée que l’inflammation cardiaque et était associée à la durée de la COVID-19, ce qui suggère que le SARS-CoV-2 est associé à une myopathie à médiation immunitaire.

Pourquoi est-ce important

    De nombreux virus différents sont associés à la myopathie, mais des biopsies musculaires ne sont pas effectuées souvent pour confirmer la myosite associée au virus. Cette étude fournit des preuves que le SARS-CoV-2 est associé à une myopathie à médiation immunitaire, fournissant des recommandations pour des cycles de traitement ultérieurs.