neurodiem-image

Les chercheurs rapportent des risques accrus de crises épileptiques liés à la grossesse

La fréquence des crises augmente de plus de 50 % pendant la grossesse chez les femmes souffrant d’épilepsie du lobe frontal, selon de nouvelles données présentées à l’AES 2018.

Les résultats présentés par le Dr Paula Voinescu du Brigham and Women’s Hospital de Boston, aux États-Unis, sont issus d’une étude sur 114 grossesses chez 99 femmes. Les chercheurs ont évalué la fréquence des crises dans les 9 mois avant la grossesse, pendant la grossesse et dans les 9 mois après la grossesse.

Pendant la grossesse, la fréquence des crises a augmenté de 53 % chez les femmes présentant une épilepsie du lobe frontal et seulement 5,5 % des femmes présentant une épilepsie généralisée, par rapport à la période avant la grossesse.

Après la grossesse, la fréquence des crises a augmenté de 20 % chez les femmes souffrant d’épilepsie du lobe frontal et de 12 % chez les femmes présentant une épilepsie généralisée.