Le taux sérique de neurofilament à chaîne légère reflète l’activité pathologique de la sclérose en plaques durant la grossesse

À retenir 

  • Durant le troisième trimestre de la grossesse chez les femmes atteintes de sclérose en plaques (SEP), le taux de neurofilaments à chaîne légère (Neurofilament Light Chain, NfL) est plus élevé que chez celles qui ont subi une poussée de leur maladie au cours d'un trimestre précédent. 

Pourquoi est-ce important ?

  • Le NfL est une protéine du cytosquelette hautement spécifique des neurones et sa concentration sérique est de plus en plus reconnue comme un facteur permettant de mesurer la gravité des lésions neuroaxonales chroniques.