Lumière sur les troubles cognitifs chez les patients atteints de sclérose en plaques grâce à une approche d’imagerie multiparamétrique

À retenir

  • Les troubles cognitifs chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) peuvent s’expliquer par des lésions structurelles dans des régions spécifiques de la substance blanche et de la substance grise, plus que par une connectivité fonctionnelle au repos.

Pourquoi est-ce important

  • De nombreux patients atteints de SEP sont affectés par des troubles cognitifs, mais on ne comprend pas bien les régions neuroanatomiques impliquées dans ces troubles.

  • Des études d’imagerie par résonance magnétique (IRM) fonctionnelle actives et au repos ont suggéré que le recrutement et la connectivité fonctionnelle de certaines régions ou certains réseaux du cerveau contribuent aux troubles cognitifs, mais avec des résultats contradictoires.