Parasomnies du sommeil et probabilités de maladie de Parkinson chez les hommes

À retenir

  • Les parasomnies probables du sommeil étaient associées à une probabilité plus élevée de maladie de Parkinson (MP) chez les hommes.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des recherches suggèrent que le somnambulisme, un trouble du comportement en dehors du sommeil paradoxal (TCSP), est hautement prévalent chez les patients atteints de la MP (10 % versus 1,0 % à 2,3 % dans la population générale), et que la présence de parasomnies non liées au sommeil paradoxal dans cette population de patients est associée à des symptômes plus graves, à des troubles cognitifs et à la dépression.

  • Il s’agit de la première étude en population (selon les auteurs) ayant examiné l’association entre le somnambulisme et la MP, en comparaison avec une population générale comme groupe de référence.