Abstract

Naturalistic observations show that decisions to avoid or escape predators occur at different spatiotemporal scales and that they are supported by different computations and neural circuits.

Vous souhaitez en lire plus ?

Connectez-vous à votre compte ou inscrivez-vous à Neurodiem pour consulter la suite.

Vous avez déjà un compte ? S'identifier

© 2020 Elsevier Ltd. All rights reserved.