Un état de mal épileptique survenant à l’hôpital est associé à un risque plus élevé de décès que dans un contexte non hospitalier

À retenir

  • Les personnes présentant un état de mal épileptique à l’hôpital ont un risque plus élevé de mortalité à 30 jours que celles dont l’état de mal épileptique survient en dehors de l’hôpital.

Pourquoi est-ce important ?

  • Un état de mal épileptique peut engager le pronostic vital et nécessite une prise en charge rapide pour réduire le risque de conséquences à long terme et de décès. Il a donc été soutenu que les événements survenant à l’hôpital peuvent être associés à un traitement plus rapide et à de meilleurs résultats.

  • Cette étude unique suggère que bien que la localisation à l’apparition de l’état de mal épileptique ait une pertinence pronostique importante, l’augmentation de la mortalité reflète probablement la présence de facteurs cliniques ayant un impact pertinent sur le pronostic. L’identification et la prise en charge rapides des facteurs de risque modifiables pourraient donc améliorer la mortalité à court terme de l’état de mal épileptique.