neurodiem-image

Influence de l’hémorragie sous-arachnoïdienne sur le risque d’AVC chez les patients atteints d’endocardite infectieuse

Une nouvelle étude suggère qu’une hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA) augmente le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu (AIA) et de décès chez les patients atteints d’endocardite infectieuse (EI).

Lors d’une présentation à l’occasion du congrès de l’AAN [American Academy of Neurology (Académie américaine de neurologie)] de 2021, le Dr Tolga Sursal de la Faculté de médecine de New York à Valhalla (New York Medical College in Valhalla), New York, États-Unis, a rapporté que les patients atteints d’EI sont connus pour présenter une variété de complications. Des microsaignements cérébraux sont fréquemment signalés, et un anévrysme mycotique cérébral est une complication rare, mais grave, de l’EI pouvant entraîner une HSA.