Résultats de survie avec une approche d’imagerie multimodale pour la résection de la tumeur dans les gliomes astrocytaires de grade OMS III ou IV

À retenir

  • L’étendue de la résection par une approche combinée de tomographie par émission de positons au [18F]-fluoroéthyl-L-tyrosine (TEP-FET) et d’imagerie par résonance magnétique (IRM) est corrélée à une meilleure survie globale chez les patients atteints de gliome astrocytaire de grade OMS III ou IV. L’imagerie multimodale préopératoire pourrait aider à améliorer l’étendue de la résection macroscopique complète (RMC) pendant l’intervention chirurgicale et à améliorer les résultats de survie.

Pourquoi est-ce important

  • La résection chirurgicale est le pilier du traitement des gliomes de grade OMS III ou IV, et permet de prolonger la survie globale et sans progression. Bien que la RMC complète soit irréalisable compte tenu de la nature infiltrante du gliome, des données probantes croissantes suggèrent que la résection d’une tumeur avec rehaussement du contraste (RC) dans l’IRM postopératoire précoce améliore la survie globale.

  • La TEP-FET peut délimiter le volume tumoral biologique et mettre en évidence les régions actives de la tumeur, fournissant ainsi des informations supplémentaires à l’IRM avec RC pour améliorer l’évaluation de la RMC.

  • Une approche multimodale utilisant l’IRM avec RC et la TEP-FET pour examiner la RMC dans le gliome de grade III et IV pourrait aider à améliorer les résultats de survie.