Effets aigus et à long terme de commotions cérébrales multiples sur la physiologie cérébrale des athlètes

À retenir

  • Les antécédents de commotion cérébrale (ACC) chez les athlètes avaient des effets aigus et chroniques sur le débit sanguin cérébral (DSC) et la microstructure cérébrale.

Pourquoi est-ce important

  • Bien que la commotion cérébrale soit un type léger de traumatisme crânien, elle peut avoir des effets cumulés à long terme sur la structure et la fonction cérébrales.

  • Cette étude fournit des preuves de la sensibilité du cerveau à des commotions cérébrales répétées, et pourrait permettre d’élucider les mécanismes sous-jacents aux conséquences à long terme des atteintes légères du cerveau.