L’heure du coucher pourrait-elle influencer le risque de démence ?

Des chercheurs ont suggéré que l’heure du coucher chez les patients âgés mérite une étude plus poussée en tant que marqueur préclinique de la démence, après avoir découvert que le fait de se coucher plus tôt est associé à un risque accru.