Validation des modèles de prédiction du risque de démence

À retenir

  • Des modèles de prédiction du risque de développer une démence créés précédemment à partir de données démographiques, du volume hippocampique et de marqueurs dans le liquide céphalorachidien (LCR) ont été validés sur plusieurs grandes cohortes de personnes présentant un trouble cognitif léger (TCL).

Pourquoi est-ce important

  • La moitié des personnes qui ont présenté des TCL développent une démence dans les 3 ans. Cependant, il existe peu d’outils de diagnostic pouvant prédire le risque de développer une démence.

  • Les nombreux biomarqueurs potentiels du LCR et de l’imagerie par résonance magnétique en cours de développement pourraient aider à prédire le risque de démence, ce qui permettrait d’améliorer les résultats cliniques.