La thérapie par réalité virtuelle améliore la fonction du membre supérieur chez les survivants d’un AVC vivant en institution

À retenir

  • L’activité physique reposant sur la thérapie par réalité virtuelle administré par le biais d’un groupe de soutien aux victimes d’AVC vivant en institution améliore le fonctionnement du membre supérieur sans effets indésirables.

Pourquoi est-ce important

    Ces résultats sont en faveur de l’utilisation de la thérapie par réalité virtuelle dans la réadaptation en institution dans la récupération d’un AVC chronique. L’observance élevée du programme d’exercice et l’absence d’événements indésirables suggèrent que la thérapie par réalité virtuelle peut être tolérée en toute sécurité chez les survivants d’un AVC présentant une invalidité légère à modérée du membre supérieur.