Les variations de poids chez les patients nouvellement diagnostiqués dans la maladie de Parkinson ont des implications variables sur la cognition

À retenir

  • Chez les patients nouvellement diagnostiqués dans la maladie de Parkinson (MP), la perte de poids est associée à un déclin plus rapide des fonctions exécutives et de la cognition globale, tandis que la prise de poids est liée à un déclin plus lent de l’attention et de la vitesse de traitement de l’information.

Pourquoi est-ce important

  • La MP est un trouble neurodégénératif fréquent qui se caractérise par des symptômes moteurs et non moteurs.  

  • La variation du poids a été associée à la démence chez les personnes âgées ; cependant, toute association chez les patients atteints de la MP n’est pas claire.

  • Comprendre les associations entre les variations de poids et la cognition dans la MP pourrait permettre aux cliniciens d’intervenir plus tôt pour soutenir la prise en charge du poids afin de protéger ou réhabiliter la fonction cognitive.