Quel est le meilleur biomarqueur d’imagerie quantitative pour la dégénérescence musculaire de la jambe dans la dystrophie de Becker ?

À retenir

  • La fraction graisseuse de trois coupes centrales de la cuisse entière représente le biomarqueur optimal chez des adultes mobiles atteints de dystrophie de Becker.

Pourquoi est-ce important

    Les essais cliniques sur les dystrophies musculaires sont entravés par le manque de biomarqueurs objectifs, sensibles à la progression de la maladie, reproductibles et liés aux évaluations fonctionnelles. Les résultats de cette importante étude appuient l’utilisation de fractions graisseuses, quantifiées par imagerie par résonance magnétique quantitative, comme biomarqueur dans les essais cliniques sur les maladies à progression lente, telles que la dystrophie de Becker.