Des anomalies de la substance blanche corrélées avec les caractéristiques cliniques de la paralysie supranucléaire progressive

Une étude menée par des chercheurs de Barcelone, en Espagne, a permis de découvrir que les anomalies de la substance blanche dans les tractus longs des patients atteints de paralysie supranucléaire progressive (PSP) étaient corrélées avec les mesures du dysfonctionnement exécutif et la sévérité de l’atteinte motrice, ce qui confirme les résultats des études précédentes.